Chiffres clés et conjoncture

Conjoncture trimestrielle

Chaque trimestre, le Bulletin économique de France Chimie analyse la conjoncture de la chimie en France dans un contexte macroéconomique international, européen et français. Il détaille les performances du secteur et de ses grandes composantes, en termes d’évolution de la production, du chiffre d’affaires, des prix de vente industriels et des échanges extérieurs.

SYNTHèSE du 3e trimestre 2022

LA CHIMIE EN FRANCE SUBIT LE DOUBLE EFFET DE LA CRISE ENERGETIQUE ET DE LA BAISSE DE LA DEMANDE

A fin septembre 2022, la production chimique en France est en repli de 2,7 % en volume par rapport à la même période de l’an passé, et se retrouve en-deçà de 5,5 % de son niveau moyen de 2019.

Après deux trimestres consécutifs de repli, elle avait pourtant bénéficié d’une reprise au troisième trimestre, grâce à la croissance des activités des spécialités chimiques et des savons, parfums et produits d’entretien. Mais les secteurs de la chimie de base (minérale et organique) ont continué de décrocher car plus directement exposés au renchérissement des prix de l‘énergie.

La balance commerciale de la chimie s’est aussi contractée en valeur en 2022 du fait du recul des volumes exportés et d'une accélération des prix des produits importés.

Tableau de bord de la chimie en France (yc chimie fine pharmaceutique)

Sources : Insee, Douanes

 

PRODUCTION

La relative amélioration du troisième trimestre a exclusivement concerné les activités des savons, parfums et produits d’entretien et des spécialités chimiques, quand celles de la chimie de base continuaient de reculer.

Figure 1 : Production chimie yc chimie fine pharmaceutique

Source : Insee

 

CHIFFRE D’AFFAIRES ET PRIX DE production

Au global, les prix de production de la chimie ont reflué pour le troisième mois consécutif en septembre, enregistrant ainsi une stabilisation des niveaux au troisième trimestre 2022 sur le trimestre précédent.

Ce repli des prix a intégré pour partie la baisse des coûts de transport et des prix du pétrole sur des marchés globalement en contraction.

Figure 2 : Prix de production de la chimie

Source : Insee

 

COMMERCE EXTERIEUR

Contraction de la balance commerciale de la chimie avec le double-effet d’une hausse des prix des produits chimiques énergo-intensifs importés et d’un recul de l’export

A fin septembre 2022, le solde cumulé des échanges extérieurs de produits chimiques de la France a affiché un recul de près de 26 % en valeur, pour s’établir à 7,5 milliards d’euros.

Les termes de l’échange ont continué de se détériorer avec une forte hausse du prix des importations (+30 % en cumul à fin septembre sur un an) liée aux prix de l’énergie qui n’est qu’en partie répercutée dans les prix des exportations (+24 % sur la même période).

Figure 3 : Commerce extérieur de la chimie y compris produits pharmaceutiques de base

Source : Douanes

Documents