6 décembre 2023
Actualités générales

Signature du nouveau contrat de filière Chimie et déclaration de soutien du gouvernement à la Chimie

Réunis à la Maison de la Chimie, Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’industrie, a signé aujourd’hui avec Frédéric Gauchet, Président du Comité stratégique de filière « Chimie et matériaux » le nouveau contrat de filière portant sur la période 2023-2027. A cette occasion, le ministre a réaffirmé le soutien de l’Etat à la filière.

La filière regroupe les industries de la Chimie, du Papier-Carton, de la Plasturgie et du Caoutchouc. Ces secteurs se caractérisent par leur forte valeur ajoutée, un emploi qualifié, une part d’investissement significatif mais également une forte dépendance à une énergie compétitive.

La filière est fortement exportatrice avec plus de 45% de sa production écoulée à l’international. La France rayonne sur ces secteurs d’activité à l’échelle européenne et possède un réel leadership sur certains sous-secteurs à forte valeur ajoutée (polymères techniques, actifs cosmétiques, lubrifiants, plasturgie pour le domaine médical…). La recherche est elle aussi dans l’ADN de la filière en France, avec plus de 20 000 chercheurs en métropole.

Dans le cadre du nouveau Contrat stratégique pour la période 2023-2027, la filière entend engager de nouveaux travaux selon les trois axes prioritaires définis par le Conseil national de l’industrie.

Tout d’abord sur le volet de la transition écologique avec la nouvelle feuille de route de décarbonation, dans la lignée des contrats de transition écologique des 50 sites les plus émetteurs en carbone, mais également avec un nouveau projet structurant dédié au recyclage des composites. Ensuite, sur le volet compétitivité et souveraineté, la filière entame des travaux sur un cadre réglementaire favorable au développement de la chimie biosourcée. En partenariat avec le CSF Santé, redynamisation de la production des principes actifs et d’intermédiaires pharmaceutiques critiques au service de la sécurité sanitaire. La filière s’engage à démarrer un travail sur les besoins de consommations de biomasse pour des usages industriels. Enfin, sur le volet compétences, les branches de la filière continueront à déployer leur plan d’actions sur l’alternance, et de nouvelles actions doivent être engagées pour continuer d’améliorer l’égalité professionnelle et la mixité des métiers.

A cette occasion, le ministre souhaite réaffirmer le soutien de l’Etat à la filière.  La Chimie est un secteur majeur de l’économie française. Elle occupe la deuxième place sur le marché européen et constitue le premier secteur industriel français en termes d’exportation. Ses produits irriguent l’ensemble des chaînes de valeur de l’industrie française et européenne et ses innovations sont tout particulièrement clés pour que la France participe à la construction de filières industrielles européennes stratégiques dans le domaine des batteries, des énergies renouvelables, de l’hydrogène, des semi-conducteurs ou des médicaments.

Le secteur fait aujourd’hui face à des défis sans précédent. Il doit maintenir sa dynamique de transformation (transition énergétique, écologique, digitale) alors que ses activités sont fragilisées par une crise énergétique qui dure, une demande atone et une pression concurrentielle internationale croissante. En 2022 comme en 2023, sa production a connu un fort recul (-4,5% à fin août après -3,9% en 2022 contre respectivement +1% et +1,6% pour l’ensemble de l’industrie manufacturière). Les politiques d’investissements massifs des Etats-Unis et de la Chine ont plongé certains maillons dans une situation de vulnérabilité qui n’est pas souhaitable. Afin de préserver la résilience des chaînes de valeur de la chimie, de maintenir des emplois locaux, et de minimiser l’empreinte carbone des produits, il est dans l’intérêt de la France de continuer à produire sur son territoire.

Dans ce contexte, l’Etat a souhaité réaffirmer son ambition pour la Chimie aux côtés des autres membres du Comité de filière « Chimie et Matériaux » : renforcer sa contribution au leadership technologique de l’Europe et maintenir son rang dans un environnement international et européen fortement concurrentiel. Au travers d’un plan de transition sectoriel, il a été convenu des principales conditions de succès à réunir.

Documents

Nos actualités
Accord UE/Nouvelle-Zélande

Accord UE/Nouvelle-Zélande

ACHITEX MINERVA FRANCE : une nouvelle PME reçoit l’attestation « Responsible Care diagnostic confirmé » par un tiers extérieur !

ACHITEX MINERVA FRANCE : une nouvelle PME reçoit l’attestation « Responsible Care diagnostic…

IED révisée : publication imminente

IED révisée : publication imminente